lundi 25 janvier 2016

SHORT STORIES PROJECT : PRESENTATION

Chaque vie est une histoire, chacun de nous a vécu ou connaît une histoire. Faisons en sorte que nos histoires forme ce grand projet. L'expérience à laquelle je vous invite n'est pas une idée de mon invention, elle m'a été inspiré par cet ouvrage :

JE PENSAIS QUE MON PERE ETAIT DIEU (et autres récits de la réalité américaine) est une anthologie composée par l'écrivain Paul Auster, publiée en 2002 par les éditions Actes Sud (et disponible depuis en Livre de Poche).

Voici la critique que j'en ai faîte : Je pensais que mon père était Dieu .

L'origine de cette anthologie remonte à Mai 1999 quand Auster a été invité dans l'émission de la radio NPR, Weekend all things considered animée par Daniel Zwerdling où il était invité à parler de son métier de romancier et à lire une de ses histoires.
Zwerdling demanda à Auster de revenir régulièrement proposer des lectures d'histoires de son invention, mais s'estimant incapable d'une telle production, Auster déclina.

La femme du romancier, Siri Hustevdt, elle-même écrivain, suggéra alors à Paul Auster de demander aux auditeurs d'écrire eux-mêmes des histoires et des les lui envoyer. Il sélectionnerait les meilleures et les lirait à l'antenne. 

C'est ainsi qu'à partir de Septembre 1999 débuta le National Story Project. Auster composa l'anthologie intitulée Je pensais que mon père était Dieu (et autres récits de la réalité américaine, après avoir reçu plus de 4 000 textes en provenance de 49 Etats américains et en avoir retenu 172 pour le livre.

L'ouvrage est découpé en dix thèmes : 

- Animaux 
- Objets 
- Famille 
- Slapstick 
- Inconnus 
- Guerre 
- Amour 
- Mort 
- Rêves 
- Méditations

Les histoires doivent répondre à quelques règles :

- elles doivent être vraies et brèves,
- il n'y a pas de restriction de sujets ou de style, dans un registre grave ou léger, comique ou dramatique,
- ces récits ne sont "pas conformes à ce que nous attendons de l'existence, ce sont des anecdotes révélatrices des forces mystérieuses et ignorées qui agissent nos vies, nos histoires de famille, dans nos esprits et nos corps, dans nos âmes. Ce sont des histoires vraies mais aux allures de fiction"

"Il peut s'agir de gaffes burlesques, de coïncidences déchirantes, de frôlements avec la mort, de rencontres miraculeuses, d'incroyables ironies, de prémonitions, de chagrins, de joies, de rêves". (Paul Auster)

Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire